Hélène Basle Pas de commentaire

Le 4 octobre dernier, Baptiste Lenfant, directeur général d’IPERIA, est intervenu lors de la conférence internationale annuelle « Staff Matters! Disability Workforce of Tomorrow » (« Les professionnels de demain pour la prise en charge du handicap ») organisée par l’Association européenne des prestataires de services pour personnes en situation de handicap (EASPD – European Association of Service Providers for Persons with Disabilities) qui s’est tenue à Helsinki.

Cette invitation à participer à la table ronde « Les professionnels des services à la personne dans un monde en mutation » au nom de la Fédération Européenne des Emplois de la Famille (EFFE), dont IPERIA est l’un des membres fondateurs, témoigne de la reconnaissance hors de nos frontières du « modèle français » en matière de professionnalisation de l’emploi à domicile.

L’importance d’installer un cadre et une politique de professionnalisation

Après avoir présenté l’EFFE et dressé un état des lieux du secteur de l’emploi à domicile en Europe, Baptiste Lenfant en a expliqué les spécificités, rappelant l’importance de professionnaliser les salariés du secteur et de développer des outils en ce sens, comme en appelle l’EFFE auprès des dirigeants européens dans son Livre Blanc publié en mars dernier. Ont ainsi été passés en revue :

  • Les spécialisations « handicap » pour les titres « Assistant(e) de vie dépendance »  et « Assistant(e) maternel(le) / Garde d’enfants » en France qui permettent aux certifiés de disposer des compétences spécifiques à l’accompagnement de personnes en situation de handicap
  • Le projet européen CARER+, piloté par IPERIA, qui a érigé les assistants de vie au rang d’acteurs de la transition numérique
  • Le projet européen PRODOME, coordonné par IPERIA, dont la conférence finale s’est tenue le 10 octobre dernier à l’ENA, à Paris, et qui a démontré que, grâce à la professionnalisation, les employés familiaux peuvent jouer un rôle actif dans les représentations sociales liées à leur métier.

En conclusion, Baptiste Lenfant a évoqué les perspectives européennes pour le secteur, à travers le projet Advancing Personal and Household Services (Ad-PHS), dans lequel l’EFFE et EASPD sont parties prenantes. Ce projet a pour objectif principal de créer un point de contact unique pour soutenir, guider et conseiller les autorités publiques européennes dans l’élaboration de leurs politiques en matière de services aux personnes et aux ménages (PHS).