Hélène Basle Pas de commentaire

La semaine dernière, la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) organisait à Paris une journée nationale d’échanges à l’occasion des 30 ans des relais assistants maternels (Ram). Une centaine de participants ont assisté à l’intervention de Nadège Turco, directrice du pôle développement à IPERIA, invitée à prendre la parole lors de la table-ronde « Valoriser la qualité de l’accueil individuel et accompagner la professionnalisation du secteur ». Une belle reconnaissance de l’engagement d’IPERIA pour accompagner les assistants maternels (317 000) et gardes d’enfants (106 000) dans la professionnalisation.

Depuis 25 ans, aux côtés des branches professionnelles des assistants maternels et des salariés du particulier employeur, IPERIA n’a de cesse de valoriser et faire reconnaître les métiers du secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile, et leurs compétences :

Les résultats témoignent du travail accompli :

  • 220 000 départs en formation des assistants maternels et gardes d’enfants depuis 2012
  • 578 certifiés du titre « Assistant(e) maternel(le) / Garde d’enfants » en 2018
  • Accompagnement de près de 300 groupes depuis 2018, pour 2 361 départs en formation
  • 10 partenariats institutionnels et projets territoriaux en lien avec la petite enfance sont actuellement en cours
  • 70 actions de promotion menées sur les territoires en 2018-2019

Avec les dernières réformes de la formation professionnelle, l’écosystème a évolué, voyant l’installation de nouveaux acteurs comme les OPCO et une Association Paritaire Nationale Interbranche (APNI) spécifique au secteur. Elle a vocation à assurer l’interface entre les particuliers employeurs, les salariés et l’ensemble des acteurs dans la mise en œuvre des garanties sociales des salariés, et notamment la professionnalisation.

Avec notamment des besoins en emploi d’ici à 2030 évalués à 669 338 pour les salariés du particulier employeur et à 319 360 pour les assistants maternels du fait des départs en retraite et de créations, des défis majeurs s’annoncent et IPERIA compte bien les relever, en accompagnant l’APNI. « Nous sommes engagés dans la prospective et l’évolution des compétences, a annoncé Nadège Turco. Nous menons actuellement un contrat d’études prospectives, des expérimentations sur de nouvelles certifications comme une qualification sur le travail en Maison d’Assistants Maternels (MAM). Nous renforçons également l’accompagnement global à la VAE, vecteur d’attractivité, à travers un module de positionnement, trois parcours d’accompagnement et un investissement particulier auprès des publics qui ont des difficultés langagières. »

L’année 2020 est lancée et cette intervention à l’initiative de la Cnaf ouvre d’autres perspectives de collaborations futures (échanges de statistiques, engagements nationaux et territoriaux, etc.).