ValChild

Le projet VALCHILD entend combler le fossé entre offre et demande d’assistants maternels et gardes d’enfants qualifiés, répondre au besoin exprimé par la communauté européenne pour une meilleure qualité de la prise en charge des enfants, et encourager une économie formelle et transparente.
D’une durée de 2 ans et demi, il implique 5 partenaires de 5 pays de l’Union Européenne, dont IPERIA.

SITE INTERNET

Un site Internet dédié au projet ValChild (disponible en anglais)

BROCHURE

Disponible en version française

FLYER

Disponible en version française

Contexte

Ces dernières années, dans l’Union Européenne, les décideurs politiques comme la société civile ont montré un intérêt croissant pour le domaine de l’éducation et l’accueil de la petite enfance. Les objectifs de Barcelone (établis par la Commission Européenne en 2002) exhortent les Etats membres à œuvrer pour une plus large disponibilité des solutions de gardes de qualité, tandis que le rôle prédominant joué par les premières années de la vie dans le développement d’un enfant fait désormais consensus. Néanmoins, l’offre de prise en charge des enfants reste très fragmentée en Europe, qu’elle soit assurée par des professionnels formés de manière formelle ou par des gardes d’enfants expérimentés mais informels.

Les familles ont communément recours à des modes de gardes informels. Cela dit, informel ne rime pas nécessairement avec travailleurs non-qualifiés, mais le manque de transparence empêche l’identification des compétences des travailleurs et ainsi le développement de celles-ci via la formation continue. Toutefois, la validation des acquis de l’expérience (VAE) est un moyen à la fois d’établir un diagnostic et d’évaluer les compétences acquises grâce à l’expérience, ce qui permet dans un second temps de guider les personnes vers une formation adaptée. Mais pour le moment, ce type de dispositif n‘est malheureusement pas beaucoup utilisé en Europe dans le domaine de l’accueil de la petite enfance, dans la mesure où il n’existe pas de cadre d’évaluation commun.

Le projet

Le projet VALCHILD entend combler le fossé entre offre et demande d’assistants maternels et gardes d’enfants qualifiés, répondre au besoin exprimé par la communauté pour une meilleure qualité de la prise en charge des enfants, et encourager une économie formelle et transparente. Afin d’atteindre ces objectifs, le consortium développera un mécanisme de validation des connaissances, des compétences et des qualifications développées de manière informelle afin d’orienter les professionnels de la garde d’enfants, en particulier ceux peu qualifiés, vers des formations appropriées.

Evaluer, valider et guider les assistants maternels et gardes d’enfants vers des parcours de formation personnalisés favorisera leur entrée sur le marché du travail formel et améliorera la qualité de leurs services. De manière générale, les résultats du projet seront conçus de manière à ce que toutes les parties prenantes impliquées puissent réutiliser le cadre développé.

Le projet durera 30 mois (01/10/2018 – 31/03/2021) et sera mené à bien par 5 partenaires de 5 pays de l’Union Européenne, représentant des associations de la petite enfance, des associations de promotion de la recherche et du développement méthodologique, des experts en formation continue et VAE, des certificateurs et des organismes de formations.

  • Early Childhood Ireland (ECI) – Irlande (coordinateur « officiel »)
  • PROMEA – Grèce (coordinateur « technique »)
  • The Foundation European Centre Valuation Prior Learning (EC-VPL) – Pays-Bas
  • IPERIA l’Institut – France
  • Escola Superior de Educadores Infância Maria Ulrich (EISEIMU) – Portugal

 Livrables

Pour atteindre les objectifs fixés, le projet VALCHILD travaillera à la production des 4 livrables suivants en 5 langues (anglais, grec, français et portugais) :

1- Validation des prérequis et des critères fondés sur des données factuelles

2- Boîte à outils VALCHILD pour l’évaluation et la validation

3- Recommandations et schéma de certification

4- Développement d’un MoU et d’un position paper pour influencer et encourager les décideurs à simplifier la reconnaissance des compétences et des qualifications à travers l’Europe.

 

 

 

Top