Hélène Basle Aucun commentaire

Journée mondiale de l'environnement IPERIA compétences vertesParce que les prises de conscience à respecter notre environnement sont de plus en plus prégnantes, les entreprises s’engagent peu à peu à mettre en place des comportements vertueux. Mais qu’en est-il des professionnels de l’emploi à domicile (assistants maternels, gardes d’enfants, assistants de vie et employés familiaux) ? IPERIA, plateforme nationale de la professionnalisation du secteur, étudie les métiers et les compétences depuis plus de 25 ans. L’objectif : qualifier les salariés du secteur et les demandeurs d’emploi qui l’intègrent pour qu’ils soient en phase avec l’évolution de la société et les besoins émergents. Ainsi, la prise en compte de l’impact environnemental et du développement durable fait partie intégrante de l’offre de formation et de certification qu’IPERIA porte avec les branches professionnelles des assistants maternels et des salariés du particulier employeur. En cette veille de Journée mondiale de l’environnement, tour d’horizon de ces nouvelles compétences indispensables : les compétences « vertes » qui permettent de s’inscrire dans une démarche écoresponsable.

Qu’entend-on par écoresponsabilité ?

L’écoresponsabilité consiste à limiter son empreinte écologique et son impact sur l’environnement. Il s’agit d’une démarche éthique et citoyenne portée par l’instauration d’actions et de techniques concrètes. De bonnes habitudes au quotidien, comme :

  • La gestion de la consommation d’énergie et de la consommation de ressources non renouvelables
  • La maîtrise et la réduction des déchets
  • La réduction de la pollution de l’air, de l’eau et des terres
  • La diminution des émissions de gaz à effet de serre

 

Des compétences « vertes » accessibles par la formation et la certification

S’appuyant sur des études métiers, des focus groups de salariés du secteur ou encore sur les évolutions sociétales et la législation en vigueur, IPERIA a mis les pratiques écoresponsables au cœur de sa réflexion lors de la refonte des titres « Assistant maternel / Garde d’enfants », « Assistant de vie dépendance » et « Employé familial », dont il est le certificateur depuis 2009. Ainsi, les compétences dites « vertes », en lien avec les évolutions technologiques et écologiques, ont pris une place significative dans les référentiels de ces titres, enregistrés au Répertoire national des certifications professionnels en juin 2020. Elles sont d’ailleurs présentes dans un bloc de compétences spécifique : « Entretien du domicile et du linge : pratiques écoresponsables ».

En parallèle, des modules ont été créés ou retravaillés (« Fabrication de produits ménagers écoresponsables » et « Intégrer des pratiques professionnelles écoresponsables », par exemple) par l’Université du Domicile, partenaire d’IPERIA, pour enrichir l’offre prioritaire de formation dédiée aux salariés du secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile. Objectif : permettre aux salariés d’acquérir les compétences nécessaires ou de les renforcer dans une démarche déjà entreprise. Astuces, rituels, habitudes, en matières d’écogestes c’est au quotidien que se dessinent les bonnes pratiques.

Parmi les compétences identifiées accessibles par la formation et/ou la certification, on retrouve :

  • Limitation ou réduction de la consommation d’eau et d’énergie : programmer le réglage automatique de la température d’une pièce, régler la chasse d’eau pour une consommation modérée, installer des robinets d’arrêt automatique…
  • Recyclage et réduction des déchets : effectuer un tri sélectif, veiller au recyclage autant que possible, favoriser les produits sans emballage ou à emballage réduit/réutilisable…
  • Réduction du gaspillage alimentaire et de l’impact de l’alimentation sur l’environnement : conserver et réutiliser les restes de nourriture de manière optimisée, favoriser la consommation de repas ayant un impact faible sur l’environnement et adaptés aux besoins nutritionnels des personnes…
  • Préservation de l’environnement sain à domicile : privilégier les produits naturels pour l’entretien et/ou le jardinage, veiller à l’aération des pièces, prendre des précautions en cas de pics de pollution…
  • Sensibilisation de la famille aux écogestes : effectuer une veille sur les écogestes et y sensibiliser le particulier employeur en fonction des besoins et en adoptant une posture adaptée, déployer des gestes écoresponsables envers les enfants en créant des situations favorables (cueillette, ateliers nourriture…)…

 

Des salariés, acteurs ET vecteurs du changement

En tant que citoyens, les assistants de vie, employés familiaux, gardes d’enfants et assistants maternels sont des acteurs de la transition énergétique dans leur vie personnelle comme tout un chacun. Mais leur métier leur confère une dimension supplémentaire. En véritables professionnels, ils peuvent s’inscrire dans une démarche écoresponsable en développant leurs compétences. Des compétences immédiatement applicables dans leur activité professionnelle qui leur permettent de réduire leur empreinte écologique et de gagner en assurance dans leurs pratiques.

En effet, parce qu’ils accompagnent des particuliers employeurs, des familles au quotidien, les salariés du secteur de l’emploi à domicile sont aussi des vecteurs de la transition énergétique. Par des actions de sensibilisation, auprès des enfants par exemple, ils ont un véritable rôle à jouer pour favoriser et accompagner le changement des habitudes dans les foyers en matière de consommation, de traitement des déchets… Un cercle vertueux qui se vérifie. Anthony Terme, responsable de la plateforme téléphonique, d’expliquer : « Nous recevons régulièrement des demandes de salariés qui s’inscrivent déjà dans une démarche écoresponsable et qui nous sollicitent pour trouver d’autres leviers d’action et sensibiliser leurs particuliers employeurs. Ils voient dans la formation et la certification des bénéfices pour eux mais aussi les familles, d’autant plus quand ces dernières les soutiennent et les accompagnent dans leur projet de formation. »

 

La conscience collective d’écoresponsabilité se renforce dans la société. Le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile n’y échappe pas. Et cela devrait encore s’accentuer ces prochaines années. La capacité à déployer les écogestes pourrait devenir une compétence recherchée à l’avenir, et pourquoi pas même un critère de recrutement parmi d’autres pour les familles souhaitant sensibiliser leurs enfants. A travers l’offre de formation et de certification, IPERIA donne les clés aux salariés pour pouvoir adopter et transmettre les écogestes dans leur activité, mais aussi développer leur employabilité.